giovedì 22 giugno 2017

SOCIALISMO, PRIMA DI TUTTO UNA IDEA. C. PROCHASSON, Le socialisme est avant tout une «idée», LIBERATION, 21 giugno 2017

Ils sont nombreux les docteurs à être convoqués au chevet du Parti socialiste. Tous ont la mine sombre, ou enjouée, c’est selon. Mais tous s’accordent sur la gravité du mal qui le ronge. Les plus pessimistes ont déjà revêtu leur tenue de deuil, et annoncent le trépas. Les moins alarmistes tempèrent leur inquiétude par quelques prescriptions sévères grâce auxquelles le malade, très atteint, pourrait néanmoins recouvrer la santé. Il est vrai que depuis son surgissement comme force politique moderne à la fin du XIXe siècle, le Parti socialiste en a vu d’autres : au début des années 1880, puis au temps de l’affaire Dreyfus, en 1920 et dans les années 30. A la fin des années 60, on le disait mort et enterré. Plus près de nous encore, on se souvient de ses misérables et traumatiques résultats aux élections législatives de 1993. Philosophes, sociologues, essayistes à la plume rapide, experts aussi péremptoires qu’incertains délivrent aujourd’hui un diagnostic : «C’est le poumon !»

MIGRAZIONI. UN APPELLO IN FRANCIA. E. LOIZEAU, Nous sommes tous potentiellement un migrant, LIBERATION, 20 giugno 2017

Emmanuel Macron est désormais notre nouveau Président et je voudrais profiter de l’occasion de la Journée mondiale des réfugiés du 20 juin pour lui adresser personnellement ces quelques lignes.
Nous avons encore tous en mémoire les images des corps de ces enfants de réfugiés échoués sur nos plages. Cette sueur froide et l’envie immédiate d’effacer cela de notre mémoire.

MORALE POLITICA RELIGIONE. LA DISCUSSIONE IN FRANCIA. B. FOFANA, Un député LREM évoque «le retour de la morale» comme «le début de la charia», LIBERATION, 22 giugno 2017

Joachim Son-Forget, député La République en marche des Français de l’étranger – invité, jeudi matin, par Jean-Jacques Bourdin sur RMC à s’exprimer sur le cas Richard Ferrand – s'est lancé dans une réflexion très personnelle sur la morale en politique. «Je crois qu’on ne doit pas avoir un retour de la morale, parce que ça, c’est le début de la charia. Excusez-moi, j’utilise un peu des grands mots.» «Non, non, non, mais, non, non», l’encourage l’animateur en le priant de développer son propos – alors qu'on aurait pu s’attendre à une relance embarrassante dont il est coutumier, de type : «On peut le renouveler combien de fois, le CDD ?» (à Myriam El Khomri) ou «Al Qaeda sunnite ou chiite ?» à Nicolas Sarkozy, ministre de l’Intérieur et du Culte, en 2007. «Je crois qu’on ne doit pas avoir un retour de la morale, parce que ça, c’est le début de la charia» : la phrase prononcée par le député de 34 ans mérite pourtant que l’on s’y arrête un instant.

IL CASO DELLE SCUOLE PARITARIE IN ITALIA. SCOTTO DI LUZIO, Il Paese del sotterfugio e i controlli deboli, IL MATTINO, 22 giugno 2017

Forse il ministro della Pubblica istruzione, Valeria Fedeli, sa dove si trova Melito, grosso comune alla periferia Nord di Napoli, tra Scampia e Secondigliano. Quel che non sa, probabilmente, è che in questi giorni a Melito c’è un albergo che ospita centinaia di studenti per modo di dire, provenienti da diverse regioni italiane.